À Propos Mauvais Sujets

Document Actions
Une courte description de ce qu'est le mauvais projet de sujets.
"[Les 'mauvais sujets']... occasionnellement provoquent l'interposition d'un des détachements de l'appareillage (répressif) d'état. Mais la grande majorité (de bons) sujets travaillent tous bien 'tous par eux-mêmes, c.-à-d. par l'idéologie..."
Louis Althusser, "Idéologie et appareillages idéologiques d'état"

Les Mauvais Sujets est un collectif qui édite un magasine (Mauvais Sujets: L'éducation politique pendant la vie quotidienne) et permet d'accéder à elle par l'intermédiaire d'un site Web de public-accès d'accès publique. En 1998, les Mauvais Sujets ont fondé une petite société sans but lucratif éducative à but non lucratif, également appelée Mauvais Sujets, qui favorise l'utilisation progressive de nouveaux medias médias et publications d'impression et de publications imprimées. Les donations au sans but lucratif vont vers placer les copies imprimées des Mauvais Sujets de magasin (distribués pour libre), Les donations sont destinées aux copies imprimées des Mauvais sujets qui seront distribuées gratuitement en magasins avec leurs autres associés et autre a associé des projets, tels que de mauvais livres de sujets. Les Mauvais Sujets recherche cherche à revitaliser la politique progressive en retrait. Nous pensons que trop de gens du côté gauche de gauche ont pris leurs convictions pour accordé . Ainsi nous défions le dogme progressif en encourageant des lecteurs à penser à la dimension politique à tous les aspects de vie quotidienne. Nous recherchons également à élargir les assistances pour l'écriture de gauche et progressive, par un engagement à l'accessibilité et à la pertinence contemporaine.

De Mauvais Sujets ont été fondés en septembre 1992, chez Université de la Californie-Berkeley. Depuis lors il a circulé largement, et aujourd'hui nous avons réellement environ 120.000 lecteurs de partout dans le monde par mois. Vous pouvez employer nos équipements en ligne pour trouver des articles sur n'importe quel sujet, ou parcourez nos questions actuelles ou récentes.

Sentez-vous libre pour se joindre dedans! Nous attendons avec intérêt votre participation.

Back Issues
Upcoming Issues

Call for Papers
Bad Subjects #86:
The End of Memory


Neither history nor literature have ended, but memory is fading fast. Francis Fukayama wrote in 1992 that history had ended because global techno-capitalism had silenced all opposing ideologies, but global techno-capitalism was, in fact, only doing so much, for so few. The end of memory does not signify the end of any ideology or the supremacy of any ideology, but merely the end of being interested in or able to remember, which means the end of any usuable critique of Market Rule. The end of memory has already made "the new Viet Nam war", this century's US war in Iraq, possible. It has also made possible the reappearance of the extreme Right behind the 1990s Contract with America, now called The Tea Party.

For Bad Subjects house style, article length, and use of graphics, please familiarize yourself throughout http://bad.eserver.org.

Send proposals, and completed essays as email attachments by March 15, 2014, to issue editors Joseph Natoli and Charlie Bertsch.

Languages
Collective Action
Collective ActionCollective Action, the second Bad Subjects anthology, is available today at your favorite local independent bookstore. (Get the first one, too.)
 

Personal tools